Ma'loul fête sa destruction

Michel Khleifi & 30' — 1985

Ma’loul est un village palestinien de Galilée. Il fut détruit par les forces armées israéliennes en 1948. Ses habitants furent chassés et expropriés. Il ne reste plus du village que deux églises et une mosquée, dernières traces visibles pour les voyageurs entre Haïfa et Nazareth. Au fil des ans, elles disparurent, sous une forêt plantée à la mémoire des victimes du nazisme. Le pouvoir israélien raya ainsi de la carte des centaines de villages arabes. Les anciens habitants de Ma’loul ont acquis une nouvelle tradition: celle d’aller pique-niquer un jour par an sur l’emplacement du village détruit, paradoxalement le jour de l’indépendance de l’Etat d’Israël. C’est le jour de fête que nous avons filmé; la rencontre avec une pierre, une fenêtre, un mur, un olivier, un grenadier… subsistant sous les bois. Un paysan relève parmi les jeune pins certains repères peu sûrs de son univers perdu. Une famille commente la fresque murale de leur village, représenté selon les indications sorties de leur mémoire avec une pureté naïve. Comme le veut le programme officiel, un professeur expose à ses élèves arabes l’histoire de la création de l’Etat d’Israël. Ce sont là des éléments du réel qui se confrontent et composent le film; ils lui permettent de poser une dimension nouvelle au problème israélo-palestinien: le temps.

Belgique

Production : Marisa Films, CBA

Réalisateur
Michel Khleifi
Scénario
Michel Khleifi
Image
Yves Vandermeeren (avec la participation de Marc André Battigne)
Son
Ricardo Castro
Montage image
Dominique Loreau & Monique Riesling
Production
Marisa Film, CBA
Format image
16mm

Autre(s) film(s) de Michel Khleifi

Cantique des pierres

Michel Khleifi & 105' — 1990
Newsletter
Restons connectés