Soutien
aux projets

Types d’aides & modalités de dépôt

LA COMMISSION D’OCTOBRE 2023 DU CBA EST ANNULEE

Entre janvier et juin 2023, la Commission du CBA s’est réunie sept fois pour analyser les nombreuses demandes de soutien en écriture, production et finition qu’elle a reçue. La forte qualité générale des projets a rendu la tâche de la Commission compliquée, souvent confrontée à des choix plus difficiles que d’habitude. Et afin de ne pas pénaliser de très bons projets, elle a dû à deux reprises, dépasser l’enveloppe prévue pour la session. Cela l’a contraint à distribuer sa dotation plus vite que les autres années, soit un total de 210.000€ (en hausse par rapport à 2022).

En conséquence, le dépôt de septembre est malheureusement annulé. Le prochain dépôt aura lieu mi-novembre pour une commission tout début janvier. Les auteur·ices et les producteur·rices / ou les projets pour lesquels un contact avec le CBA pour un dépôt maintiennent leur place pour la commission suivante. Nous sommes conscients que cela peut représenter une contrariété pour certains projets, surtout pour ceux en finition et en sommes désolés. Cela ne concerne pas Impulsions qui est une dispositif indépendant des commissions. Le CBA vous remercie pour votre compréhension.

Vous recherchez un soutien pour votre projet de film documentaire en cours ? Un lieu pour dialoguer autour de votre projet ? Une lecture pour avis de votre dossier ? Une aide financière ? Un regard sur un montage en cours ou sur vos rushes ? Du matériel de montage ou de tournage ? Un lieu d’échange de regard sur votre projet avec d’autres cinéastes ? Des conseils pour la diffusion ou la distribution de votre film ? Que ce soit pour un soutien formalisé ou une aide ponctuelle, un dépôt en commission ou simplement pour bénéficier de notre expertise et de nos services, vous pouvez prendre contact avec nous à n’importe quel étape d’avancement de votre projet.

Aide à l'écriture

DÉFINITION
Par Ecriture, on entend toutes les démarches relatives aux repérages et aux recherches liées à la conception du projet et à son écriture par l’auteur.

QUAND ?
Trois commissions sont organisées par an selon calendrier communiqué.
Avant tout dépôt, il faut impérativement s’inscrire via ce lien et convenir d’un rendez-vous avec le Secrétaire Général afin de dialoguer sur les modalités d’inscription du projet. Vu le nombre limité de places à chaque commission, les films seront préinscrits sur une liste ou une liste d’attente pour la commission désignée. Quelques semaines avant la date de dépôt, il sera demandé aux projets en ordre utile de confirmer ou non le dépôt. D’éventuels désistements permettront ainsi à des projets en liste d’attente d’intégrer l’ordre du jour de la commission.

QUI ?
Statut du demandeur : auteur.trice seul.e ou producteur.trice (1)

COMBIEN ?
Plafond maximum de l’aide : 5000 € (hors valorisation de l’apport en matériel)
Une aide en matériel pour les repérages ou la fabrication du trailer peut être demandée.

MODALITÉ DE DÉPÔT DU DOSSIER
Le dossier doit être proposé en format PDF en un seul fichier (projet artistique et détails de production réunis). Celui-ci pourra être uploadé sur le serveur FTP du CBA via le lien qui vous sera fourni lors de la confirmation de dépôt par le CBA.
Deux exemplaires papier  (impressions en NB, recto-verso, sans spirale métallique) devront être déposés à la date indiquée dans le mail de confirmation chez Anaïs de Clercq au CBA.
Des annexes et compléments au projet (portfolio d’images, dossiers de presse, documents divers) pourront aussi être fournis en format PDF.
Attention : Conscients que des demandes à l’écriture peuvent naître de matière filmique, il est possible de déposer un dossier audiovisuel consistant en un développement du projet sous forme audiovisuelle de maximum 30 minutes. Contacter le CBA pour plus de précisions.

CONSTITUTION DU DOSSIER
(La liste des éléments et leur longueur sont données à titre indicatif)

  • Lettre de demande de l’auteur ou de l’autrice  et/ou du producteur ou de la productrice résumant la nature et le montant de la demande (les axes forts du projet, le montant et services sollicités au CBA, les attentes par rapport à l’atelier, etc)
  • Synopsis (15 lignes max)
  • Note d’intention de l’auteur ou de l’autrice  (2 pages max.).
  • Note de réalisation de l’auteur ou de l’autrice : (développement des intentions et de l’approche cinématographiques (son, image, montage, mixage), développement de l’approche en fonction du sujet, hypothèses de la trajectoire narrative ou du mouvement de film, développement des éléments constitutifs du projet).
  • Un état d’avancement des repérages (ce qui a déjà été tourné), écriture, développement
  • Dans le cas d’un second passage, bien indiquer l’évolution depuis le dépôt précédent.
  • Un calendrier des phases de repérages et d’écriture (ce qui doit encore être fait).
  • Si l’auteur ou l’autrice le souhaite, il est possible de proposer vers des oeuvres ou des extraits d’œuvres antérieurs sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe). Ceux –ci seront accompagnés d’une description de l’œuvre ou de l’extrait ainsi que son éventuelle pertinence particulière dans le cadre de ce projet.
  • Si l’auteur ou l’autrice le souhaite, il est possible de proposer des liens vers des extraits de matière de repérage ou d’éléments montés pour éclairer certaines intentions ou certains aspects du dossier. Ils seront proposés sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe) et leur durée ne pourra dépasser 15 minutes.
  • Un budget prévisionnel de la phase d’écriture.
  • Un plan de financement de la phase d’écriture
  • Un état du financement actuel du projet (ce qui a déjà été fait) et de la stratégie de financement envisagée de l’écriture – développement (ce qui doit encore être fait). Ce point mentionnera les coproducteurs, les cofinancements, les accords acquis ou prévisionnels. Il peut inclure l’historique des démarches entreprises jusqu’ici ou prévues à l’avenir pour le financement de l’écriture. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l’examen du projet si de nouveaux éléments sont apparus entretemps.
  • Copies des éventuelles lettres d’engagement sur le projet de la part de coproducteurs, co-financeurs, diffuseurs, bourses, soutiens divers.
  • Une réflexion sur les publics pressentis du film.
  • Une biofilmographie succincte mise à jour et/ou un CV complet du réalisateur ou de la réalisatrice et du producteur ou de la productrice.
  • Copie du contrat d’auteur si le film est déposé par une société de production.

RÉSULTAT DE LA COMMISSION
Les résultats seront communiqués le jour de la commission par le Secrétaire général qui donnera dans la foulée un retour sur les observations et avis de la commission.
Si le projet est refusé, il peut être re-déposé pour un second passage après discussion avec le Secrétaire général.
Si le projet est accepté, il fera l’objet d’une convention. Un exemplaire type de la convention type est disponible sur simple demande (a.declercq@cbadoc.be).

ATTENTION
Les aides à l’écriture accordées par le CBA impliquent l’obligation de rendre compte de l’évolution du projet régulièrement au Secrétaire Général et de présenter le résultat final du travail d’écriture endéans l’année de l’octroi de l’aide.
Le producteur ou la productrice garantit que le projet sera présenté au CBA en priorité sur tout autre partenaire potentiel en Belgique au titre de partenaire à la coproduction du film.
L’aide accordée à l’écriture est cumulable à une éventuelle aide en production ou finition ultérieure.
Un soutien à l’écriture n’engage pas le CBA dans la poursuite automatique de son soutien à la production.

(1) Par producteur on entend toute SPRL, SA, SCRL ou ASBL dont l’objet social est la production de films pouvant justifier d’une expérience significative et professionnelle dans le secteur de la production cinématographique. Un contrat d’auteur ou d’autrice avec le ou la cinéaste est obligatoire. Une indépendance du producteur par rapport à un éditeur de services ou un diffuseur est requise.

Aide à la production

DÉFINITION
Par Production on entend toutes les démarches artistiques, techniques et productionnelles destinées à accompagner la phase de réalisation du film jusqu’à sa diffusion publique.

QUAND ?
Trois commissions sont organisées par an selon calendrier communiqué.
Avant tout dépôt, il faut impérativement s’inscrire via ce lien et convenir d’un rendez-vous avec le Secrétaire Général afin de dialoguer sur les modalités d’inscription du projet. Vu le nombre limité de places à chaque commission, les films seront préinscrits sur une liste ou une liste d’attente pour la commission désignée. Quelques semaines avant la date de dépôt, il sera demandé aux projets en ordre utile de confirmer ou non le dépôt. D’éventuels désistements permettront ainsi à des projets en liste d’attente d’intégrer l’ordre du jour de la commission.

QUI ?
Statut du demandeur : producteur·trice (1)

COMBIEN ?
Plafond maximum de l’aide : 20000 € (hors valorisation de l’apport en matériel) + apport du matériel de tournage, montage image, montage son, étalonnage.

MODALITÉ DE DÉPÔT DU DOSSIER
Le dossier doit être proposé en format PDF en un seul fichier (projet artistique et détails de production réunis). Celui-ci pourra être uploadé sur le serveur FTP du CBA via le lien qui vous sera fourni lors de la confirmation de dépôt par le CBA.
Il n’y a plus besoin de déposer des exemplaires papier des dossiers.
Des annexes et compléments au projet (portfolio d’images, dossiers de presse, documents divers) pourront aussi être fournis en format PDF.
Veuillez noter qu’en cas de demande à la production pour un projet précédemment soutenu en écriture par ce CBA, cette dernière doit avoir été totalement soldée et justifiée avant l’analyse du dépôt en commission production.

CONSTITUTION DU DOSSIER
(La liste des éléments et leur longueur sont données à titre indicatif)

  • Lettre de demande de l’auteur ou de l’autrice et/ou du producteur ou de la productrice résumant la nature et le montant de la demande
    incluant les axes forts du projet, le montant et services sollicités au CBA, les attentes par rapport à l’atelier, etc
  • Synopsis (15 lignes max)
  • Note d’intention de l’auteur ou de l’autrice (2 pages max.)
    Par note d’intention nous entendons une note synthétique qui précise les intentions de l’auteur dans la démarche cinématographique entreprise dans ce projet.
  • Note de réalisation de l’auteur ou de l’autrice :
    Développement des intentions et de l’approche cinématographiques (son, image, montage, mixage), développement de l’approche en fonction du sujet, hypothèses de la trajectoire narrative ou du mouvement de film, développement des éléments constitutifs du projet.
  • Un état d’avancement du film:
    Etapes actuelles, ce qui a été trouné, etc…
  • Développement de la structure narrative envisagée ou du mouvement de film.
    Celui-ci peut prendre la forme d’un texte continu, d’une structure ou d’un scénario selon le type de film.
  • Un calendrier prévisionnel
    Description des phases de création, de production, de post-production ainsi que la date de livraison visée.
  • Oeuvres antérieures
    Si l’auteur ou l’autrice le souhaite, il est possible de proposer vers des oeuvres ou des extraits d’œuvres antérieurs sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe). Ceux –ci seront accompagnés d’une description de l’œuvre ou de l’extrait ainsi que son éventuelle pertinence particulière dans le cadre de ce projet.
  • Teaser ou matière éventuelle
    Si l’auteur ou l’autrice le souhaite, il est possible de proposer des liens vers des extraits de matière de repérage ou d’éléments montés pour éclairer certaines intentions ou certains aspects du dossier. Ils seront proposés sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe) et leur durée ne pourra dépasser 15 minutes.
  • Dans le cas d’un second passage, bien indiquer l’évolution depuis le dépôt précédent.
  • Budget et plan de financement
    Le budget total et un plan de financement du film incluant les étapes de finition mentionnant les coproducteurs, les cofinancements, les accords de diffusion, acquis ou prévisionnels. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l’examen du projet.
  • Un état du développement et de la production du projet (ce qui a déjà été fait) et de la stratégie de financement envisagée (ce qui doit encore être fait). Ce point mentionnera les coproducteurs, les cofinancements, les accords de diffusion, acquis ou prévisionnels. Détailler la stratégie de financement. Il peut inclure l’historique des démarches entreprises jusqu’ici ou prévues à l’avenir pour le financement de l’écriture/développement. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l’examen du projet.
  • La stratégie de distribution/promotion.
    Préciser si possible le plan de distribution/promotion du film en Belgique et à l’Etranger (festivals, salles, réseau non-marchand et culturel, diffuseurs télé, distribution internationale). Préciser les outils de promotion envisagés. Préciser l’éventuelle aide souhaitée du CBA dans ces objectifs. Réflexion sur les publics pressentis du film et sur les stratégies et moyens mis en œuvre pour atteindre d’éventuels publics cibles.
  • Lettres d’engagement
    Copies des éventuelles lettres d’engagement sur le projet de la part de coproducteurs, co-financeurs, diffuseurs, bourses, soutiens divers.
  • Contrat d’auteur ou d’autrice
    Copie du contrat d’auteur ou d’autrice.
  • BIO / CV
    Une biofilmographie succincte mise à jour et/ou un CV complet du réalisateur ou de la réalisatrice et du producteur ou de la productrice.

RÉSULTAT DE LA COMMISSION
Les résultats seront communiqués le jour de la commission par le Secrétaire général qui donnera dans la foulée un retour sur les observations et avis de la commission.
Si le projet est refusé, il peut être re-déposé pour un second passage après discussion avec le Secrétaire général.

ATTENTION
Les promesses aides à la coproduction en faveur d’un projet ne sont libérables qu’à la signature d’un contrat de coproduction entre le CBA et le producteur délégué, sous réserve que le plan de financement soit couvert. Un modèle de ce contrat est disponible sur simple demande auprès du CBA (a.declercq@cbadoc.be).
Pour les projets sélectionnés par la Commission pour une aide financière, le prêt gratuit de matériel audiovisuel constitue un apport en services supplémentaire du CBA valorisé dans la coproduction.
Le bénéficiaire est averti lorsqu’il fait la demande de prêt de la tarification des frais d’entretien à payer au CBA. Ce prêt fait l’objet de la signature d’un contrat de prêt et ensuite de valorisation dans la coproduction. Le montant des frais d’entretien est déduit automatiquement de l’avant-dernière tranche des montants à verser.
La Commission du CBA peut aussi décider de coproduire un projet par le prêt de matériel sans coproduction financière.

PROMOTION / DISTRIBUTION
Une fois le film terminé, et après avoir consulté les responsables de la distribution et de la diffusion-promotion, le CBA pourra proposer au film ses services de distribution internationale et/ou diffusion-promotion (festivals, diffusion non commerciale et associative, etc).
Les films coproduits par le CBA seront automatiquement intégrés aux plateformes de promotion de WBImages, La Plateforme et DirectDocs. La mise en ligne des films sur ces plateformes se fait selon des modalités et un calendrier discutés avec le producteur.

Aucun engagement préalable d’un diffuseur n’est requis le dépôt d’un projet au CBA.

(1) Par producteur on entend toute SPRL, SA, SCRL ou ASBL dont l’objet social est la production de films pouvant justifier d’une expérience significative et professionnelle dans le secteur de la production cinématographique. Un contrat d’auteur ou d’autrice avec le ou la cinéaste est obligatoire. Une indépendance du producteur par rapport à un éditeur de services ou un diffuseur est requise.

Aide en finition

DÉFINITION
Par finition, on entend les étapes de post-production ; montage image, montage son, mixage, pré-mixage et étalonnage.
L’aide à la finition est principalement destinée à des films produits avec une société de production.
Afin de soutenir certains projets en finition porté par les auteurs ou autrices, nous proposons également à certains projets de déposer une demande pour une aide à la FINITION LEGERE. Ce dispositif est destiné à des cinéastes qui ont porté seul·e leur projet jusqu’à un premier ours mais qui n’ont pas encore reçu l’engagement ferme d’un.e producteur.trice à les suivre. Ce soutien est destiné à aider un premier ou deuxième film. Les cinéastes peuvent recevoir en leur nom un soutien financier pour continuer le montage du projet, un accompagnement et un accès aux infrastructures. Néanmoins, le projet doit déjà au moins faire l’objet d’une lettre d’intérêt d’une structure de production et doit avoir reçu l’aval du CBA pour un dépôt en finition légère. Le plafond maximum de l’aide à la finition légère est de 5000 € (hors valorisation de l’apport en matériel) + apport du matériel de montage image, montage son, étalonnage. Plus de détails auprès du Secrétaire général (j.packer@cbadoc.be)

QUAND ?
Cinq commissions sont prévues par an sont prévues pour les finitions (tous dispositifs confondus) selon calendrier communiqué.
Avant tout dépôt, il faut impérativement s’inscrire via ce lien et convenir d’un rendez-vous avec le Secrétaire Général afin de dialoguer sur les modalités d’inscription du projet. Vu le nombre limité de places à chaque commission, les films seront préinscrits sur une liste ou une liste d’attente pour la commission désignée. Quelques semaines avant la date de dépôt, il sera demandé aux projets en ordre utile de confirmer ou non le dépôt. D’éventuels désistements permettront ainsi à des projets en liste d’attente d’intégrer l’ordre du jour de la commission.

QUI ?
Statut du demandeur pour une aide à la Fintion : producteur.trice (1)
Statut du demandeur pour une aide à la Fintion légère : auteur·ice seul·e

COMBIEN ?
Plafond maximum de l’aide à la finition : 7500 € (hors valorisation de l’apport en matériel) + apport du matériel de montage image, montage son, étalonnage.
Plafond maximum de l’aide à la finition légère : 5000 € (hors valorisation de l’apport en matériel) + apport du matériel de montage image, montage son, étalonnage.

MODALITÉ DE DÉPÔT DU DOSSIER
Le dossier sera constitué d’un ours ou d’un pré-montage le plus abouti possible d’une durée maximum de 1,5 fois la durée finale envisagée (via un lien de visionnage), et d’un dossier très succinct en PDF (voir ci dessous).
Nous conseillons aux auteurs de faire précéder le film inclus sur le lien de cartons précisant les étapes qu’il reste à effectuer et l’état d’avancement du film.
Le dossier doit être proposé en format PDF en un seul fichier (projet artistique et détails de production réunis) (voir ci dessous). Celui-ci pourra être uploadé sur le serveur FTP du CBA via le lien qui vous sera fourni lors de la confirmation de dépôt par le CBA.
Deux exemplaires papier  (impressions en NB, recto-verso, sans spirale métallique) devront être déposés à la date indiquée dans le mail de confirmation chez Anaïs de Clercq au CBA.
Des annexes et compléments au projet (portfolio d’images, dossiers de presse, documents divers) pourront aussi être fournis en format PDF.
Des annexes et compléments au projet (portfolio d’images, dossiers de presse, documents divers) pourront aussi être fournis en format PDF.
Contacter le CBA pour plus de précisions.

CONSTITUTION DU DOSSIER
(La liste des éléments et leur longueur sont données à titre indicatif)
Le dossier sera constitué d’un ours ou d’un pré-montage le plus abouti possible d’une durée maximum de 1,5 fois la durée finale envisagée et d’un dossier très succint en deux parties distinctes. Les longueurs des différents éléments du dossier sont données à titre indicatif.

  • Lettre de demande de l’auteur ou de l’autrice  et/ou du producteur ou de la productrice résumant la nature et le montant de la demande (les axes forts du projet, le montant et services sollicités au CBA, les attentes par rapport à l’atelier, etc)
  • Synopsis (15 lignes max)
  • Note d’intention de l’auteur ou de l’autrice  (2 pages max.). Par note d’intention nous entendons une note synthétique qui précise les intentions de l’auteur dans la démarche cinématographique entreprise dans ce projet.
  • Note de réalisation de l’auteur ou de l’autrice : (développement des intentions et de l’approche cinématographiques (son, image, montage, mixage), développement de l’approche en fonction du sujet, hypothèses de la trajectoire narrative ou du mouvement de film, développement des éléments constitutifs du projet).
  • Note d’intention de la production.
  • Lien Vimeo de l’ours et mot de passe.
  • Précisions éventuelles sur la structure narrative envisagée ou du mouvement final de film et des changements à attendre par rapport à l’ours proposé.
  • Un calendrier prévisionnel des phases de création, de production, de post-production ainsi que la date de livraison visée.
  • Un calendrier prévisionnel des phases de post-production ainsi que la date de livraison visée.
  • Si l’auteur ou l’autrice le souhaite, il est possible de proposer vers des oeuvres ou des extraits d’œuvres antérieurs sous forme de lien de visionnement (avec mot de passe). Ceux –ci seront accompagnés d’une description de l’œuvre ou de l’extrait ainsi que son éventuelle pertinence particulière dans le cadre de ce projet.
  • Le budget total et un plan de financement du film incluant les étapes de finition mentionnant les coproducteurs, les cofinancements, les accords de diffusion, acquis ou prévisionnels. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l’examen du projet.
  • Un état du développement et de la production du projet (ce qui a déjà été fait) et de la stratégie de financement envisagée (ce qui doit encore être fait). Ce point mentionnera les coproducteurs, les cofinancements, les accords de diffusion, acquis ou prévisionnels. Détailler la stratégie de financement. Il peut inclure l’historique des démarches entreprises jusqu’ici ou prévues à l’avenir pour le financement de l’écriture/développement. Une information complémentaire sur ce point peut exceptionnellement être distribuée ultérieurement en séance, lors de l’examen du projet.
  • Copies des éventuelles lettres d’engagement sur le projet de la part de coproducteurs, co-financeurs, diffuseurs, bourses, soutiens divers.
  • La stratégie de distribution/promotion. Détailler un plan de distribution/promotion du film en Belgique et à l’Etranger (festivals, salles, réseau non-marchand et culturel, diffuseurs télé, distribution internationale). Préciser les outils de promotion envisagés. Préciser l’éventuelle aide souhaitée du CBA dans ces objectifs.
  • Réflexion sur les publics pressentis du film et sur les stratégies et moyens mis en œuvre pour atteindre d’éventuels publics cibles.
  • Copies des éventuelles lettres d’engagement sur le projet de la part de coproducteurs, co-financeurs, diffuseurs, bourses, soutiens divers.
  • Copie du contrat d’auteur ou d’autrice.
  • Une biofilmographie succincte mise à jour et/ou un CV complet du réalisateur ou de la réalisatrice et du producteur ou de la productrice.

RÉSULTAT DE LA COMMISSION
Les résultats seront communiqués le jour de la commission par le Secrétaire général qui donnera dans la foulée un retour sur les observations et avis de la commission.
Si le projet est refusé, il peut être re-déposé pour un second passage après discussion avec le Secrétaire général.

ATTENTION
Les promesses aides à la coproduction en faveur d’un projet ne sont libérables qu’à la signature d’un contrat de coproduction entre le CBA et le producteur délégué, sous réserve que le plan de financement soit couvert. Un modèle de ce contrat est disponible sur simple demande auprès du CBA (a.declercq@cbadoc.be).
Pour les projets sélectionnés par la Commission pour une aide financière, le prêt gratuit de matériel audiovisuel constitue un apport en services supplémentaire du CBA valorisé dans la coproduction.
Le bénéficiaire est averti lorsqu’il fait la demande de prêt de la tarification des frais d’entretien à payer au CBA. Ce prêt fait l’objet de la signature d’un contrat de prêt et ensuite de valorisation dans la coproduction. Le montant des frais d’entretien est déduit automatiquement de l’avant-dernière tranche des montants à verser.
La Commission du CBA peut aussi décider de coproduire un projet par le prêt de matériel sans coproduction financière.

PROMOTION / DISTRIBUTION
Une fois le film terminé, et après avoir consulté les responsables de la distribution et de la diffusion-promotion, le CBA pourra proposer au film ses services de distribution internationale et/ou diffusion-promotion (festivals, diffusion non commerciale et associative, etc).
Les films coproduits par le CBA seront automatiquement intégrés aux plateformes de promotion de WBImages, La Plateforme et DirectDocs. La mise en ligne des films sur ces plateformes se fait selon des modalités et un calendrier discutés avec le producteur.

Aucun engagement préalable d’un diffuseur n’est requis le dépôt d’un projet au CBA.

(1) Par producteur on entend toute SPRL, SA, SCRL ou ASBL dont l’objet social est la production de films pouvant justifier d’une expérience significative et professionnelle dans le secteur de la production cinématographique. Un contrat d’auteur ou d’autrice avec le ou la cinéaste est obligatoire. Une indépendance du producteur par rapport à un éditeur de services ou un diffuseur est requise.

Accompagnement de vos projet et expertise

Le CBA est ouvert à toute demande d’accompagnement ou d’expertise autour de projets en cours d’écriture (lectures, conseils, ateliers), de production, de postproduction (visions de montage, etc) ou de films terminés (stratégie festival, diffusion, conseils en distribution). Merci de s’inscrire via ce lien afin de convenir d’un rendez-vous avec le Secrétaire Général.

Prêt de matériel & infrastructures

Hors dépôt en Commission, le CBA peut décider d’octroyer un soutien en matériel pour des projets en repérages, tournage, montage, mixage et étalonnage qui en font la demande. La liste du matériel est disponible sur ce site dans la rubrique « Matériel & infrastructure ».

Ce soutien pourra prendre la forme :
1. d’un prêt gratuit (hors frais d’entretien et selon disponibilité du matériel). Ce type de soutien fera l’objet d’un contrat de prêt et, en fin d’apport, d’une convention spécifique qui détaille l’apport, la valorisation et les modalités de mention de l’aide du CBA dans le générique.
2. d’un prêt à un tarif préférentiel (selon la disponibilité du matériel).

Pour solliciter cette aide, il suffit d’envoyer une demande à matos@cbadoc.be. Celle sera sera analysée par le Secrétaire général et le responsable du matériel. Une décision positive dépendra de la disponibilité du matériel et de l’appréciation de la demande (nature du projet, urgence et ampleur de la demande).

Il est entendu que le prêt de matériel n’engage en rien le CBA à soutenir financièrement le projet si celui est déposé ultérieurement en commission, ni à le diffuser ou l’inclure dans le catalogue une fois terminé.

Les modalités de prêt, tarifs pour les locations et les montants de la valorisation et des frais d’entretien sont disponibles sur simple demande au responsable du matériel à matos@cbadoc.be.

Dans le cas d’un refus de soutien, le matériel du CBA reste disponible à la location au tarif habituel.

Appel à projets Impulsion 2023

Que propose Impulsion et à qui cela s’adresse-t-il ?
L’objectif de ce dispositif est d’accompagner 8 projets documentaires d’auteurs et d’autrices dans les premières étapes d’écriture de celui-ci. L’atelier est un lieu de questionnement qui vise à aider la formulation des enjeux du film et encourager un point de vue personnel. Il ne s’agit pas d’un atelier d’écriture des dossiers des projets.
Le dispositif est réservé aux 1ers ou 2èmes films documentaires de LM portés par l’auteur ou l’autrice seul·e résident·e en FWB ou accompagné·e par un·e producteur·rice résident·e en FWB. Les projets développés dans le cadre de l’école (exercices, films de fin d’études…) ne sont pas éligibles.

Chaque projet sélectionné pourra bénéficier
– d’un programme d’accompagnement de 5 sessions de travail avec l’un des
deux tuteur·trices en développement : Charlotte Grégoire (Cinéaste) ou Nicolás
Rincón Gille (Cinéaste, enseignant)
– d’un soutien financier pour chacun des projets sélectionnés de 1000 €.
– d’une aide en matériel (repérages, dérushage, tournage, montage).
– d’un accompagnement sur la recherche éventuelle d’un·e producteur·rice.

Sélection des projets
Les candidatures pour 2023 sont clôturées. Nous avons reçu soixante-trois projets. Les coach ont sélectionné huit laurat·e·s. dont voici la liste :
– La revenante de Jialai Wang
– Mare d’inverno de Giugiulia Angrisani et Mattia Petulla
– Sans titre de Raphael Venayre
– A la vie, à la mort de Vassili Schemann
– Ejo de Victoire Karera Kampire
– Visites bénévoles de Nina Marissiaux
– La lisière de Géraldine Marchal
– La montagne du silence de Nil-Enzo Clementin et Thomas Damas

A l’année prochaine !

Infos : impulsions@cbadoc.be

Découvrez l’appel à Projet Impulsion 2023

Dispositif d’aide aux films à l’état de rushes

QUOI ?
Le dispositif est destiné à des projets d’auteurs et d’autrices après tournage ou à l’état de rushes. L’idée est de faire progresser des projets que les auteurs.autrices ont portés seul.e.s (tournage, début de montage) et qui ont besoin d’expertise pour passer un palier dans le travail. Il est composé de quelques sessions de travail avec un.e accompagnateur.trice, monteur.euse, choisi et rémunéré par le CBA pour accompagner l’évolution du projet et passer un palier dans le montage (discussion sur la matière, définition des enjeux, travail sur une structure narrative…). L’idée est d’ouvrir le chemin vers un ours avec les projets sélectionnés. Le CBA met à disposition les salles de montages pour les projets aidés. Un premier ours pourra être soumis à la commission par la suite en finition légère par l’auteur.trice.

QUI ?
Les projets peuvent être présentés par le ou la cinéaste ou par la maison de production qui l’accompagne.

COMMENT ?
Une présélection des projets se fera par le Secrétaire général et les monteurs.monteuses accompagnateurs.trices du dispositif sur base de l’envoi d’un court dossier de production, d’un formulaire artistique à compléter et d’une sélection de matière.

– Le formulaire artistique devra répondre à 3 questions et ne pourra dépasser 3 pages au total.

1. Quel est l’enjeu du film ?
2. Quel est le mouvement du film (sa dramaturgie) ?
3. Quels problèmes pensez-vous avoir à vous confronter en montage ?

– Le dossier de production présentera un budget de finition, un plan de financement du projet jusqu’ici, un échéancier, une fiche technique (avec équipe du film, partenaires, synopsis) et le CV de la réalisatrice ou du réalisateur

– L’auteur ou l’autrice proposera en outre des images pour la présélection : soit 20 minutes de rushes sélectionnés, soit une maquette des 10 premières minutes du film pressenti + 10 minutes d’une sélection de rushes ? Les modalités précises seront publiées dans l’appel à projet.

QUAND ?
Pour tout dépôt, prendre contact avec le CBA au préalable afin de vérifier les modalités et les possibilités de dépôt.

Bourses et formations proposées par d'autres structures en FWB

BOURSES ET FORMATIONS ORGANISÉES PAR LES ATELIERS D’ACCUEIL, DE PRODUCTION ET D’ÉCOLE

SIC SOUND IMAGE CULTURE

  • APPEL À PROJETS : SIC 2024
    https://soundimageculture.org/inscription?l=fr
    deadline 8 octobre
  • Bourse de postproduction Momentum SIC – Dérives
    Pour un projet ayant suivi un cycle SoundImageCulture : 10.000 euros, ainsi que des prestations de postproduction (salle de montage image et son, mixage, étalonnage, tirage DCP) + suivi de festivals.

DÉRIVES

  • Bourse d’aide au développement (4.000€) et à la finition (7.000€) accompagnée d’une aide en matériel et salles de postproduction à hauteur de 5.000€.
    Pour être éligible, un projet doit :
    – Être une première œuvre, hors films précédents de moins de 50’ et films de fin d’études
    – Être tourné, au moins en partie, en Wallonie
    – Être introduit par un auteur·ice-réalisateur·ice domicilié en Fédération Wallonie-Bruxelles
    – Ne bénéficier d’aucun soutien au moment de la demande
    Deadline : 29 septembre 2023 à 12h.
    Retrouvez le règlement sur notre site : https://www.derives.be/aides-soutiens
  • Bourse de postproduction Momentum SIC – Dérives
    Pour un projet ayant suivi un cycle SoundImageCulture : 10.000 euros, ainsi que des prestations de postproduction (salle de montage image et son, mixage, étalonnage, tirage DCP) + suivi de festivals.

CBA

  • IMPULSIONS
    lancement le 10 juillet – deadline 10 septembre
    Infos sur : https://cbadoc.be/fr/soutien-aux-projets/type-daides-modalites/
  • COMMISSIONS ECRITURE PRODUCTION FINITION
    Prochain dépôt fin novembre dans la limite des places disponibles.
    Prochaine commission début 2024. Plus de commission en 2023
    Info et préinscription sur le site : www.cbadoc.be
  • ATELIERS CROISES
    Ateliers collaboratifs de deux jours pour 3 projets. Tous les mois.
    Prendre contact avec Javier Packer y Comyn j.packer@cbadoc.be

ZOROBABEL

  • START
    Appel à projets visant à produire un premier film d’animation hors étude, sans limite d’âge. Date limite : 31 décembre 2023. zorobabel.be/start
  • LE CARRÉ DES AUTEURS
    Toute autrice ou tout auteur en recherche d’un lieu convivial pour travailler une étape de son projet en animation (écriture, recherches graphiques, recherches en animation, laboratoire). Date limite : 30 septembre 2023. zorobabel.be/carre

CAMERA-ETC

CVB – CENTRE VIDEO DE BRUXELLES

  • ACCOMPAGNEMENT EN PRODUCTION POUR LES LAURÉAT.E.S DE LA BOURSE DU BAFF
    La bourse d’écriture du BAFF s’adresse aux étudiant.e.s inscrit.e.s dans une école de cinéma ou un.e cinéaste de maximum 30 ans. La Fédération Wallonie-Bruxelles offre, dans le cadre du BAFF 2023, une bourse d’un montant de 2.500 € (TTC) visant à récompenser le meilleur projet de documentaire sur l’art. Le Centre Vidéo de Bruxelles (CVB) propose de son côté un accompagnement de production au projet du lauréat.
    Cette année la date limite de dépôt est le 1er octobre 2023. La bourse suivante sera proposée en 2025. Formulaire et règlement : ici
  • L’ATELIER D’ÉCRITURE CVB-SCAM
    L’atelier est gratuit et prioritairement destiné aux premiers et deuxièmes projets de films documentaires, pour des auteurs sortis d’écoles de cinéma, d’arts ou autres en Belgique. Il faut également être résident.e en Belgique.
    Ouvert à un maximum 4 porteurs.ses de projet, l’atelier d’écriture CVB-SCAM s’étale sur une période de 3 mois – d’avril à juin – et alterne sessions de travail collectif et suivi individualisé d’écriture.
    Deadline : chaque année un appel à candidatures est publié par le SCAM et le CVB au début du mois de février, avec un dépôt aux alentours du 20 mars:
    https://cvb.be/fr/ateliers-decriture

 

DISPOSITIFS PROVENANT D’AUTRES ORGANISMES

LE P’TIT CINE
Appel à projet Regards sur les docs – En Ville 2023
http://festivalenville.be/Appel-a-projets-2022

SABAM
Toutes les infos sur les bourses SABAM https://www.sabam.be/fr/pour-les-auteurs/oeuvre-audiovisuelle/bourses

SCAM
Toutes les infos sur les bourses SCAM https://www.scam.be/fr/soutiens/les-bourses

CENTRE DU CINEMA
Toutes les infos sur les dispositifs d’aide et commissions du Centre du Cinéma sur https://audiovisuel.cfwb.be/aides/

Newsletter
Restons connectés