La volonte de dieu

Manu Bonmariage & 56' — 1993

Le film suit l’errance du capitaine des escadrons de la mort, Dirk Coetzee que Manu Bonmariage est parvenu à retrouver dans sa retraite londonienne. Depuis qu’il a décidé de se confesser à Jacques Pauw et Max Dupreez, dans le seul journal indépendant à l’époque en Afrique du Sud, le Vrij Weekblad, Dirk Coetzee vit en exil à Londres, protégé par l’A.N.C., son ennemi d’hier et menacé par ses collègues de la Police qu’il a trahis par ses révélations sur les moeurs policières qui ont fait sensation en Afrique du Sud comme dans le reste du monde. Dirk, dans ses confessions, Jacques Pauw dans ses investigations, se présentent tous deux comme victimes de leur éducation « afrikaner » sous le régime de l’apartheid. Dans ce peuple « élu de Dieu », Dirk était chargé d’éliminer tous ceux qui pouvaient compromettre la construction de la Terre Promise au seul peuple blanc du bout de l’Afrique. « La Volonté de Dieu » présente aussi les nostalgiques de l’apartheid regroupés à Orania, homeland pour les blancs, paradis retrouvé au milieu du désert, où ils pourront poursuivre leur mission divine. Le sort de l’Afrique du Sud est « entre les mains de Dieu ». Sont-elles banches ou noires? Le film permet de comprendre ceux qui se sont réclamés de Lui pour imposer sa sainte volonté.

Belgique

Production : CBA, RTBF Charleroi
Avec le soutien du Centre du cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Réalisateur
Manu Bonmariage
Scénario
Manu Bonmariage
Image
Yvan Geeraerts
Son
Martin Frognier
Format image
Super 16/Betacam SP
Langues VO
FR
Sous-titre(s) disponible(s)
FR

Autre(s) film(s) de Manu Bonmariage

J'ose

Manu Bonmariage & 95' — 1983

Allo police

Manu Bonmariage & 76' — 1987

Amours fous

Manu Bonmariage & 58' — 1997
Newsletter
Restons connectés